De la pensée au visible : Design As A Large Ring

La XXIIe Triennale di Milano, sous le commissariat de Paola Antonelli est intitulée Broken Nature : Design Takes on Human Survival. La proposition française De la pensée au visible. Design As A Large Ring met en relief une dizaine de projets, concrets, prospectifs et urgents. Il renoue avec un esprit qui appartient à la fois à un certain esprit français, et au design comme discipline : le lien de la pensée à la mise en forme. La recherche en design, qui aborde les projets complexes traitant de questions écologiques et humaines, a besoin de différents temps opératoires pour penser les transformations à venir. Ceci ne change pas la nature de la discipline mais élargit ses enjeux, ses missions et ses manières de faire. Les designers, architectes et urbanistes développent d’autres pratiques textuelles, expérimentales, anthropologiques, médiatrices, filmiques, numériques in situ ou en laboratoire. Elles modifient les paradigmes de la production. Elles ne fournissent plus le marché des biens mais nourrissent la réflexion pour des modes de conceptions à venir.

Présence française à la XXIIe Triennale di Milano

La section française de la XXIIe Triennale di Milano est produite par l’Institut français. En étroite collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’Institut français d’Italie et le ministère de la Culture.

Commissaire : Catherine Geel
Commission des jeunes chercheurs : Sarah Dulac, Clément Gaillard, Elizabeth Hale, Thomas Havet, Tiphaine Kazi-Tani, Anthony Masure, Océane Ragoucy
Coordination : Lola Carrel
Maquette-objet : Karl Nawrot, graphiste
Design : Sophie Breuil, designer
Architectes : Block Architectes
Production executive : Marie Lejault, T&P Work UNit

Avec
David Bihanic, Astrid de la Chapelle, Sarah Garcin et Pauline Briand, Émile De Visscher, David Énon, Juliette Gelli, Raphaël Pluvinage et Wiebke Drenckham, Pili (Marie-Sarah Adenis), Samy Rio, Justinien Tribillon et collectif international, TVK

Catalogue
Direction : Catherine Geel
Éditrice : Elizabeth Hale
Mise en page : Karl Nawrot assisté de Thomas Hanus


Crédit images
Marie-Sarah Adenis, David Bihanic, Gianluca Di Loia, Anthony Masure, Karl Nawrot

1er mars — 1er septembre 2019

Présence française à la XXIIe Triennale de Milan — De la pensée au visible : Design As A Large Ring

commissariat / scénographie / production exécutive

La recherche en design, qui aborde des projets complexes traitant de questions écologiques et humaines, a besoin de différents temps opératoires pour penser les transformations à venir. Cette discipline propose un large éventail de pratiques textuelles, expérimentales, anthropologiques, médiatrices, filmiques ou digitales, in situ ou en laboratoire.
La France, héritière d’une histoire des arts appliqués, possède alors l’atout de la pensée et des sciences humaines. Une riche lignée de philosophes s’est distinguée sur ces sujets, de Gilles Deleuze à Félix Guattari, de Philippe Descola à Bruno Latour. Les plus jeunes générations qui parlent de ces questions aujourd’hui et dont les travaux sont lus par les créateurs, d’Emanuele Coccia à Samir Boumediene en passant par Tristan Garcia, discutent avec les designers.
La journée à la Triennale et la soirée à la Gaîté Lyrique espèrent en rendre compte, en donnant la parole et la possibilité de dialogue à ces philosophes et créateurs de textes, de formes, etc.

Nature, design et systèmes: de l'histoire à l'exploitation...
Journée d'étude à la Triennale de Milan — 18 mars 2019
Programmation : Catherine Geel
Coordination et production exécutive : Lola Carrel et Marie Lejault T&P
Graphisme : Service Local
Avec : Emanuele Coccia, Astrid de La Chapelle, Pauline Briand, Claire Brunet, Clément Gaillard, David Énon, Marie-Sarah Adenis, Justinien Tribillon, Olivier Peyricot.
Performance : Matters, Duncan Evennou, Clémence Hallé et Benoît Verjat.

Réparer : outils juridiques et pratiques de soin
Ce qui dépend de nous #2
Soirée en partenariat avec la Gaîté Lyrique — 20 mars 2019
Programmation : Clémence Seurat
Avec Nabil Ahmed, Maria Lucia Cruz Correia, Barbara Glowczewski, Marine Denis et Samy Rio.

Images © M-S. Adenis, A. Masure, G. Di Loia, Service Local.

Journée et soirée d'étude — Triennale de Milan / Gaîté Lyrique

programmation / production exécutive

www.triennalefrenchsection.fr

Extraits de textes, archives des projets circulent aussi via les réseaux dans un projet numérique en français, anglais et italien. Le site internet (trilingue FR, ENG et IT) de la présence française à la XXIIe Triennale de Milan compilera et affichera en temps réel les ‘posts’ Twitter et Ins-tagram  sous  forme  de  flux  vertical  ‘infini’  (aggregated  timeline).  .  L’apparition des posts est ventilée/répartie sur une large communauté de contributeurs, chacun postant depuis son compte personnel des tweets et des posts Instagram usant de hashtags clés – que le site récupère et publie en temps réel sous forme de flux.

Site internet de la présence française à la XXIIe Triennale di Milano

Curation : Lola Carrel, Catherine Geel et Marie Lejault
Design : David Bihanic
Développement : Trafik (Zouher Belhouari, Anthony Couret et Joël Rodière)

www.triennalefrenchsection.fr

curation du site

Mini skunk

Container - salle pour les Magasins généraux. Acoustique et surfaces d'affichages diverses pour travail  créatif et de planning. Il vient élargir la gamme des 3 modèles de Skunks (salle de compétition / War Room).

Mini skunk

Client : BETC
Direction artistique : T&P Work UNit, Catherine Geel et Sophie Breuil
Design et conception :  Sophie Breuil - T&P Work UNit
Développement industriel et réalisation : SIAM Agencement et AVC Gemino
BET acoustique : Lamoureux
Crédits photos : Thomas Bauer

Mini skunk

design / conception

La Cantine
Aménagement

Le constat initial est que les espaces de restauration des entreprises sont des lieux vides et tristes, aux rythmes d’occupation hachés. Pour faire de La Cantine des Magasins généraux un lieu qui vive, toute la journée, T&P a repensé les 900 m2 de ce plateau  qui réunit aussi les fonctionnalités du travail, avec des enrouleurs-prises électriques suspendues (T&P Work UNit - Ensto) installées au dessus des tables et le confort des banquettes et du mobilier. Le bar par T&P Work UNit où boire un café tout au long de la journée, dans les canapés chinés occupe la partie Sud-Ouest. Enfin, la Documentation de l’agence y est installée complétant le plateau avec un meuble espace La Doc. conçu par le designer Philippe Million… Et pour les coursives aménagées, T&P développe un modèle tout métal de la chaise Mullca (Label Édition), adapté pour l’extérieur. La Cantine peut être occupée non stop comme un grand café où il fait bon travailler.

Client : BETC
Programmation, DA et direction opérationnelle : T&P Work UNit
Signalétique : Building Paris ; Signpaintaing : Alaric Garnier

Cantine
Banquettes :  Gesa Hansen - Hansen Family
Parois souples : T&P Work UNit
Développement Chaise 510 (Mullca) pour Label Éditions : TP Work UNit
Accessoires : Lampes Zangra, enrouleur collectifs (T&P Work UNit - Ensto)

Café
Bar : T&P Work UNit
Mobilier chiné : Guillaume de Casson

La Doc
Meuble Doc : Philippe Million
Desk 74 version Doc : S. Breuil / T&P Work UNit (Unifor)

La Cantine et la Doc

programmation / direction artistique et opérationnelle / design / commandes à des designers

Le Garage

Aux Magasins généraux, un plateau de 2 000 m2 est dédié aux activités de production de formes de l’agence BETC, (films, objets, packagings, etc.). Le Garage se définit comme un lieu extrêmement vivant, où peuvent se croiser des services support et des services productifs et créatifs et favoriser des transferts de connaissances.

T&P organise ce plateau autour d’une « fosse » centrale (signifiée par un léger décaissé) pouvant devenir place publique, lieu de réunion, de projection... Autour, T&P implante des ouvrages commandés : un grand gradin et les cabines de post-production installées dans des serres horticoles adaptées, un studio d’enregistrement. À l’entrée, des petits hangars accueillent les locaux d’impression et de colorimétrie. Plus loin le labo son déjà existant est transporté à l’identique. On y trouve encore le nodal informatique, les ateliers maquettes, les studios photo et d’enregistrement.

Client : BETC
Programmation : T&P Work UNit
DA, direction opérationnelle, design : T&P Work UNit

Ouvrages
Cabanes - Bojana Popovic
Gradins - Adrien Rovero
PPU - Block Architectes
Tables de montage des PPU : TP Work UNit
Studio d'enregistrement et atelier maquette : Frédéric Jung
Signalétique : Building Paris / Signpainting : Alaric Garnier

Mobilier
Mobilier d'atelier : fabrication spéciale (Actiwork)
Desk 74 et Paillasse 74 (S. Breuil / T&P Work UNit — Unifor)
Fauteuils Capisco (HÅG-SBS)
Stockhydrique (T&P Work UNit)
Mobilier chiné (Guillaume de Casson / T&P Work UNit) et de réemploi

 

Fabricants et constructeurs
Atelier W110, Brédy Agencement, CMF, Corégie Expo, Siam Agencement

Le Garage

programmation / direction artistique et opérationnelle / design / commandes à des designers et architecte

Boîtiers de confort
Développement du design

D’un boîtier électrique dit de confort lambda et qui se présente avec vis et griffes apparentes (gamme Pulti V3-16a), T&P, avec l’aide enthousiaste de la firme qui le commercialise, conçoit un objet sobre et presque domestique. Le travail est réalisé sur les détails visuels, mais ceux-ci ont un impact sur la technique embarquée que l’entreprise doit maîtriser et la mise au point des boîtiers prend pratiquement un an. Il existe, à l’arrivée, trois types de boîtiers, quatre types de mise en place et deux coloris (blanc-alu et noir), soit une gamme possible de 23 produits.

La présence de plateaux où il n’y avait pas de planchers techniques a également permis de développer le projet de l’enrouleur. Un objet dont T&P rêvait depuis longtemps, mais qui est généralement équipé de prises industrielles (monophasée, triphasée, etc.) et rarement multiples.

 

Client : BETC
Design : T&P Work UNit
Fabricant industriel : En

Boîtiers de confort

développement du design industriel

Desk 74 ou Desk 90

Au sein de T&P Work UNit, Sophie Breuil a conçu un bureau-bench spécifique au projet des Magasins généraux. Reprenant au départ la forme du piétement compas, il joue à la fois les codes du mobilier d'atelier mais aussi ceux des bureaux administratifs avec leur sous-main en linoleum ou leur revêtement de moleskine. Deux aspects de sa conception sont importants : la poutre centrale structurelle, sur deux niveaux, reçoit indépendamment la lampe, le pied d'écran si besoin reliés directement à la sous-poutre et un boîtier de confort électrique affleurant. On n'a jamais à plonger dans l'échevau des fils. L'autre point remarquable est la petite profondeur de son plan de travail (60cm) correspondant à l'usage des ordinateurs portables. La largeur est elle, généreuse, et permet de densifier à 8 personnes le modèle de 6 pour du travail d'équipe.

Desk 74 ou Desk 90

Client : BETC
Design : Sophie Breuil - T&P Work UNit
Fabricant : Unifor
Les Magasins généraux - BETC, 2016.
Crédits photos : Sophie Breuil, Edoardo Cecchin, Thierry Deborde, Emmanuel Lebecq, Unifor

Matériaux : acier thermolaqué, MDF, forbo, noyer massif.
En 2 versions de hauteur standard (Desk 74, 4 ou 6 places) et en une version haute, type paillasse (Desk 90, 2 places) ; fabricant : Unifor. Lampe de bureau Gras n°317 et n°201 (DCW), bras d'écran (Human Scale), fauteuils Capisco (Peter Opsvik, Håg), boîtier électrique PC et USB encastré (T&P Work UNit pour Ensto).

Desk 74 ou Desk 90

conception / suivi de réalisation

Les Magasins Généraux - BETC

Dans le cadre de sa mission de direction artistique, T&P apporte sa contribution à la définition des principes d’usages et d’aménagements du bâtiment. T&P détermine les typologies originales d’espaces de travail permettant de redéfinir des modalités de travail seul, en groupe ou collaboratif, adaptées et pensées aux besoins et usages futurs.
Une vingtaine d’architectes et designers européens sont missionnés par T&P pour concevoir des projets spécifiques au bâtiment, de la pièce mobilière à la microarchitecture, en passant par la signalétique.
En interne, T&P conçoit un certain nombre d’espaces spécifiques : l’accueil / café du rez-de-chaussée, le Poste général, la Cantine, le café du 5e (Kartz), l’Auditorium dit La Scène. T&P programme et imagine les espaces de bureau, et en particulier, au sein de T&P, Sophie Breuil conçoit, un bureau-bench spécifique au projet des Magasins généraux, produits par Unifor.

Magasins généraux Pantin
1 passage de l’ancien Canal, Pantin

Client : BETC
Direction artistique : T&P Work UNit, Catherine Geel et Sophie Breuil
Direction de projets T&P : Marie Lejault
Designer T&P : Sophie Breuil, Serena Evely, Laure Jaffuel,Olivier Lellouche, Madeleine Montaigne
Architecte T&P : Bojana Popovic
Designers invités : Gero Asmuth, Stéphane Barbier-Bouvet, Sophie Breuil, Gesa Hansen,  Alban Le Henry, Philippe Million, Parking Club [Laure Jaffuel et Elise van Mourik], Adrien Rovero, Erasmus Scherjon
Architectes invités : Block Architectes, Frédéric Jung, Bojana Popovic, Jean-Benoit Vétillard
Architecte d’intérieur invité : Luis Laplace
Designers graphiques invités : Building Paris [Guillaume Grall- Benoit Santiard], Alaric Garnier
Typographe invité : Geff Pellet
Budget : 7 M €
Réhabilitation architecturale : Jung Architecture,
Frédéric Jung avec Paul Teyssier, Florence Ma Phuoc et Julie Landemarre
Space-Zoning : Génie des Lieux - T&P Work UNit
Maîtrise d’ouvrage : Synchrone, Laurent Trézières
Maîtrise d’œuvre d’exécution : JLB
BET fluides : EL ingénierie
Crédits photos : Joachim Magrean

Les Magasins généraux - BETC

programmation et direction artistique des aménagements intérieurs / commande à des designers et architectes / microzoning / direction d'exécution des projets

Signpainting

Pour le projet de signalétique des Magasins généraux, les graphistes de Building Paris ont souhaité inviter le designer graphique et dessinateur de caractères Alaric Garnier à intervenir pour marquer les espaces communs et ressources n'appartenant pas à l'univers du bureau proprement dit sur le bâtiment : L'Accueil général, Le Gymnase, La Scène, Le Kartz, La Cantine et La Doc.
Avec BETC (Rémi Babinet et Aurélie Scalabre), T&P Work UNit, Building Paris et Alaric Garnier ont developpé un vocabulaire sobre dont l'application est directement issue des techniques de signpainting, cet artisanat que les américains ont porté à son incandescence dans les années 1950 à 1970 et qui diffère quelque peu du peintre en lettres, plus classique, en utilisant des polices plus exhubérantes, des caractères display. Ici, on a un mix, les caractères sont allongés, étendus mais restent sobres, en noir et blanc.

Signpainting

Client : BETC
Signalétique des Magasins généraux : Building Paris (B. Santiard & G. Grall)
Signpainting : design Alaric Garnier (avec Building Paris et T&P Work UNit)
Réalisation : Alaric Garnier avec l’aide de Sean Barton
DA : T&P Work UNit (M. Lejault avec C. Geel & S. Breuil)
Les Magasins généraux - BETC, 2016
Crédits photos : Edoardo Cecchin

Signpainting

commande / direction artistique

Lexi — Lecture

La Maison de la poésie accueille pour une soirée l’un des designers les plus connus du mouvement radical italien né dans les années 1970. Alessandro Mendini (1931-) a aussi, pendant plus de quarante ans, une activité de textes publiés, traduits en français en 2014 (les Presses du réel). Il existe en Italie cette tradition, des designers et des architectes, rédacteurs en chef de magazines au ton parfois provocateur où objets, villes et sociétés sont observés et disséqués… Écouter ces textes critiques, éditoriaux sombres et violents, poésie anaphorique et joyeuse… c’est (re)découvrir les réflexions sur un certain état de la société marchande d’un metteur en forme de tire-bouchons gadgets ou de Fauteuil de Proust nettement plus expérimentaux. Une entrée littéraire et décapante dans le monde du design…

Textes de Alessandro Mendini

(in Alessandro Mendini. Écrits. Architecture, design et projet 1972-2012, C. Geel (éd.), trad. de l’italtien P. Caramia et C. Geel, Dijon, Les presses du réel, 2014)
Lecture : Pierre Baux
Montage des textes : Catherine Geel
Lumières et projection : Hugo L’ahelec
Production : T&P Work UNit
Captation vidéo : Holy of Holies
Paris, Maison de la Poésie, 4 décembre 2015

LEXI - Lecture de textes d'Alessandro Mendini à la Maison de la poésie

programmation / production / sélection des textes

Le Bureau générique ou le Temps des cols blancs créatifs

Pour la 10e édition de la Biennale de design de Saint-Étienne dont le thème est “Les mutations du travail”, T&P est invité à présenter sa réflexion sur “Le Bureau générique”. L’atelier s’installe pendant un mois dans l’espace de travail qu’il a conçu : un extrait d'un plateau de bureau pour 1000 salariés, transposé à Saint-Étienne. T&P y mène de front projets, enseignements, éditions, une vingtaine de conférences et 4 workshops sur design et travail.
En parallèle, T&P passe plusieurs commandes : une édition pour mettre en avant la démarche élaborée lors du projet des Magasins généraux (cf. TEXTS : The Generic Office), un moyen métrage qui retrace une journée de travail au sein de l'immeuble de bureau et une œuvre numérique qui dresse un panorama du serveur de l'atelier.
Les questions sous-jacentes au Bureau générique tiennent dans la démonstration qui  s’y déroule : un environnement de travail par le design change-t-il le travail ? Si oui, comment ? Si non, pourquoi ?

Le Bureau générique ou Le temps des cols blancs créatifs

Client : La Cité du Design - Biennale Internationale Design Saint-Étienne
Recherches, programmation : Catherine Geel et Marie Lejault - T&P
Design et display : Sophie Breuil - T&P

Commandes d'œuvres
Planiscope version Projet MGP (date de catalogage 06.11.2017) :
Collectif 1.0.3
Réalisation du film : Thomas Bauer
Crédits photos : Pierre Grasset / T&P Work UNit

Le Bureau générique ou Le temps des cols blancs créatifs

commissariat / programmation / scénographie

BETC et espaces de travail — Les Classes laborieuses

Les aménagements des Classes Laborieuses et de Château d’Eau (BETC-Paris 10) sont les premières étapes d’une réflexion reprise en 2012 sur l’environnement de travail et le design comme levier de programmation des espaces et des activités tertiaires par T&P Work UNit. Au-delà de l’image qu’une entreprise souhaite donner d’elle-même, c’est sa capacité à réfléchir, organiser et renouveler ses méthodes, son cadre et son positionnement qui importent dans l’aide à la conception que peut apporter le design. De nombreux designers, de Konstantin Grcic à des designers moins médiatiques mais qui pensent le design autrement, ont participé à ces aménagements.

Pour les Classes laborieuses, c'est un maximum de 6 projets qui sont posés et une décision un peu iconoclastes : la chine de tous les fauteuils de bureau (à l'époque 350) suite à la découverte par T&P des modèles Pollock qui traînaient dans les bureaux de Levallois. Ce geste - surtout une grosse organisation entre trouvaille, achat et réfection - était aussi économique et stratégique. Il signait de manière très volontaire : "votre" fauteuil est le passage du bureau à l'open space alors redouté.

Les classes laborieuses

87-89 rue du Faubourg St Martin, Paris 10
Client : BETC
Direction artistique et conception : Catherine Geel, avec Indiana Collet-Barquero
Programmation : Génie des Lieux avec Catherine Geel
Designers / commandes de projets : Jurgen Bey, Ronan et Erwan Bouroullec, Konstantin Grcic, Radi Designer, Frédéric Ruyant.
Autres designers ou architectes : Pierre Charpin, Arne Jacobsen, Piero Lissoni, Jasper Morrison, Jean Nouvel, Charles Pollock, Eero Saarinen, Mobilier : Unifor, Engelbrechts, Fontana Arte, Knoll, Airborne, Zanotta, Fritz Hansen, BETC, Cappellini etc.
Chine des fauteuil de bureau : XXO
Entreprises de réalisation mobilier : Siégeair, Kirner, Jurgen Bey.
Budget : 1,5 M d’euros
Architecte de la réhabilitation : Jung Architecture

Photos © Hervé Abbadie – BETC.

Les Classes laborieuses — BETC

conception des immeubles de bureau / direction artistique du projet intérieur / commande à des designers

Plutôt qu’une banque d’accueil corporate, L’Accueil général, au sein des Magasins généraux, propose un comptoir pour les rendez-vous, une bagagerie quand on vient de loin, un bar pour un café, une table haute pour se brancher, des canapés chinés pour lire. Un rideau chaleureux, des canapés vintages, des tapis... C’est un lieu au calme, où les collaborateurs de BETC peuvent aussi venir travailler.

Le Poste général, nom éponyme de la radio podcast de BETC, permet l'enregistrement d'émission, d'entretiens, le live, le travail d'une rédaction... Un peu en retrait et en hauteur mais visible depuis le hall, Le Poste général perçoit les bruits du quotidien.
La cabine régie, les panneaux acoustiques et la table d'émission voisinent avec des tables de travail, des chauffeuses et un canapé...

Gogo

Conçus par Parking Club, la série des Gogo est installée dans le hall des Magasins généraux.
Ce dernier est une rue pavée, privée, un passage : Le Passage du Canal. Les Gogo, dont les accessoires et les usages empruntent au mobilier urbain, sont de deux types : les benches, pour s'asseoir, attendre ou retrouver quelqu'un, les stands, des poteaux indicateurs mobiles pour marquer, annoncer, diriger. Chaque Gogo a ses accessoires - poubelles, cendriers, lampes, guirlandes lumineuses, plantes.

Client : BETC
Les Magasins généraux - 1/13 rue de l'ancien canal — Pantin
Programmation, DA et direction opérationnelle : T&P Work UNit

 

L'Accueil général
Signalétique : Building Paris ; Signpaintaing : Alaric Garnier
Design : T&P Work Unit
Mobilier chiné : Guillaume de Casson

Le Poste général
Design : T&P Work UNit
Table d'émission : Ras + Gero

Gogo Bench et Stand
Design : Parking Club (Laure Jaffuel et Elise van Mourik).
DA : T&P Work UNit (C. Geel & S. Breuil)

L' Accueil général, Le Poste général, Gogo

programmation / direction artistique et opérationnelle / design / commandes à des designers

Chaise Mullca, réemploi

Pour les extérieurs des Magasins généraux - jardins suspendus, les 1,4 km de coursives et les patios - T&P Work UNit développe avec Label Édition, la chaise Mullca originale n°510 et sa déclinaison (fauteuil bridge) tout en métal. Pour les extérieurs, mais aussi pour l'ensemble des espaces intérieurs, T&P Work UNit, après un minutieux travail de recensement,  a réemployé des éléments mobiliers déjà présents dans les précédents bureaux de BETC.

3 Bancs

Pour les 1,4 km de coursives, Alban Le Henry et Sophie Breuil conçoivent 3 Bancs. Un minimum, une réduction... Une simple coque de Ductal renversée est fixée à une structure métal scellée. Sa profondeur d'assise le destine plutôt à être posé contre un mur où s'adosser. Sa portée de 2 m pour le grand modèle, en fait un objet d'une infinie discrétion. Le petit modèle fait aussi office de table basse pour travailler dehors.

Client : BETC
Les Magasins généraux - 1 rue de l'ancien canal — Pantin
Programmation, DA et design : T&P Work UNit

Chaise Mullca n°510
Développement du design : T&P Work UNit
Édtion : Label Édition

3 Bancs
Da : T&P Work UNit
Design : Sophie Breuil et Alban Le Henry
Fabricant : Taporo

Bancs, chaises Mullca, extérieurs

direction artistique / commande / design

BETC - Espaces de bureaux — Château-d'Eau

Les aménagements des Classes Laborieuses et de Château d’Eau (BETC-Paris 10) sont les premières étapes d’une réflexion reprise en 2012 sur l’environnement de travail et le design comme levier de programmation des espaces et des activités tertiaires par T&P Work UNit. Au-delà de l’image qu’une entreprise souhaite donner d’elle-même, c’est sa capacité à réfléchir, organiser et renouveler ses méthodes, son cadre et son positionnement qui importent dans l’aide à la conception que peut apporter le design. De nombreux designers, de Konstantin Grcic à des designers moins médiatiques mais qui pensent le design autrement, ont participé à ces aménagements.

Château-d'Eau est le cas typique d'un projet rapide, conçu et exécuté en 7 mois pour un lieu de 150 places, qui était déjà envisagé comme le lieu de production de l'agence BETC. Ses codes couleurs industriels portaient cette destination du travail Des matériaux, paillasson, gel-coat, etc. également

Château d’Eau

48 Rue du Château d’Eau, Paris 10
Client : BETC
Direction artistique et conception des espaces : Catherine Geel, avec Indiana Collet-Barquero
Programmation des espaces de bureau : Génie des Lieux et BETC
Programmation du RDC : Catherine Geel et Indiana Collet-Barquero.
Design : Catherine Geel et Indiana Collet-Barquero
Mobilier : Unifor, Hille, Fritz Hansen, Conran Shop (diffuseur)
Luminaire : Artémide, Flos
Entreprises de réalisation mobilier : Siégeair
Budget : 600 000 euros
Architecte de la réhabilitation : Jung Architecture

Photos © Hervé Abbadie – BETC.

Château d'Eau – BETC

conception des immeubles de bureau / direction artistique du projet intérieur / commande à des designers

Pierre Paulin. Supermoderne et super designer Exposition

Les 4 expositions ayant eu lieu entre 2007 et 2008, avaient pour objet de montrer l’ensemble de l’œuvre de Pierre Paulin, sans oublier, au-delà du mobilier iconique (Langues et autres Mushrooms) le travail moderniste du designer pour Thonet France ou le projet Herman Miller plus global, et la partie de sa carrière consacrée aux aménagements intérieurs ou au design industriel.

Cette démarche est informée scientifiquement : trois ans de recherches ont mené aux récolements et aux classements des archives, à la sélection de pièces méconnues exposées. Elle donne lieu à deux publications importantes.

Commissariats des 4 expositions : Catherine Geel assistée de Marie Lejault

Pierre Paulin, Super Designer
Scénographie : David Dubois
Signalétique et cartels : Frédéric Teschner Studio
Production : villa Noailles, 2007
Villa Noailles, 4 juillet - 21 septembre 2007

Pierre Paulin Supermoderne
Scénographie : Martial Prévert et Sophie Breuil
Signalétique, cartels : Sophie Breuil
Régie des œuvres : Michel de Cuber et Marie Lejault
Production : Grand Hornu Images, 2008

Pierre Paulin. Le design au pouvoir
Scénographie : Agence Moatti & Rivière
Production : Le Mobilier national, 2008
Mobilier National, Galerie des Gobelins, Paris, 22 janvier - 17 juillet 2008

Pierre Paulin, Super Designer
Scénographie : Adrien Rovero
Régie des œuvres : Marie Lejault
Production : Foire de Genève, 2008

Pierre Paulin – Supermoderne et super designer

commissariat

5 éditions du festival Design Parade

Ce festival lancé en 2006, dont la programmation est assurée jusqu’en 2010 par Catherine Geel, est une manifestation culturelle ayant pour but la rencontre entre des jeunes designers et leur futur milieu professionnel. Des expositions historiques, contemporaines, des conférences et des rencontres structurent le premier week-end de juillet et les expositions sont visibles tout l’été dans le cadre de la villa Noailles.

Programmation

DP01 – 7 juillet - 17 septembre 2006
Exposition principale : Sièges avec vue

DP02 – 7 juillet - 23 septembre 2007
Exposition principale : Pierre Paulin Super Designer

DP03 – 5 juillet - 21 septembre 2008
Exposition principale : Ronan et Erwan Bouroullec. Étapes

DP04 : Think Global, Act Local – 3 juillet - 20 septembre 2009
Exposition principale : Being There. Jerszy Seymour Design Workshop

DP05 : Modernité : paradigme et quoi ? – 5 juillet - 26 septembre 2010
Exposition principale : Aldo Bakker. Creature. Study For Existence

Directeur de la villa : Jean-Pierre Blanc
Commissariat général : Catherine Geel, assistée d’Émilie Hammen, Viviane Kajjaj et Marie Lejault
Partenariats : Benjamin Saulnier
Presse : Philippe Boulet
Coordination générale Festival : Agnès Lopez
Régie générale et production des expositions : Frédéric Landini
Coordination générale des expositions et de la signalétique : Magali Guérin
Régie bâtiment : Armand Paone

Design Parade

co-création du festival / commissariat

Design Poverty Fiction. A festival

Cette manifestation de 3 écoles européennes (Les Arts Déco - Paris, L’École d’art d’Angers, Le Sandberg Instituut à Amsterdam) vise à questionner le design comme outil idéologique de temps bouleversés, reconfigurer, changer le format des manifestations type colloques ou journées d’étude. Chaque invité, penseur ou artiste devient le perforrmeur, dans un cadre fragmenté par plusieurs activités : communications, visionnage de films longs, consultations de courts-metrage, café, fête etc.

Grand Hornu Images – 9-13 mars 2013
Production : Esba Angers – Sandberg Amsterdam – Arts Déco Paris.
Programmation de deux journées d’interventions, communication, performances etc.

Intervenants : Olivier Assouly, philosophe, directeur de la recherche et des éditions de l’Institut Français de la mode. France. Kenneth A. Balfelt, artiste. Danemark. Jurgen Bey, designer. Pays-Bas. Olivier Bosson, artiste, réalisateur et performeur. France. Marie-Ange Brayer, commissaire d’exposition, Directrice du Fonds Régional d'Art Contemporain du Centre (FRAC Centre – Orléans). Fance. Stéphane Degoutin, artiste, écrivain et chercheur. Canada/France. David Enon, designer. France. Florent Geel, juriste et spécialiste de droit international et de géopolitique. France / Suisse. Jacques Loeuille, artiste. Fresnoy (prom. Danièle Huillet et Jean-Marie Straub / 2008-2010). Belgique. Nicolas Maisonneuve, chercheur, ingénieur et entrepreneur. France. Ernesto Oroza, designer. Cuba. Il vit et travaille à Miami. Thierry Paquot, philosophe, fondateur de l’Institut d'urbanisme de Paris - Université Paris 12, membre du comité éditorial d’Esprit et de la Revue du MAUSS. France. Olivier Peyricot, designer. France. Jerszy Seymour, designer, co-directeur du DAD, Sandberg Instituut. Canada.

Design Poverty Fiction. A festival

programmation / commissariat / coordination

Superachitettura 66 reloaded — Exposition

Le 4 décembre 1966, Archizoom et Superstudio proposent Superarchittetura, une installation inspirée par l’atmosphère des night-clubs, les Beatles et le pop art britannique, et considérée comme le manifeste du design radical italien. Les prototypes des deux groupes, généreront des pièces maîtresses : Superonda, Sofo, Passiflora et Gherp (Poltronova) et participeront d’une nouvelle façon d’envisager le “paysage domestique”.

Le Centro Studi Poltronova a réalisé la reconstitution à l’identique de cet espace, élément moteur de l’énergie créative de l’époque, né grâce au talent visionnaire des “enfants terribles” du design italien. Il était alors possible de l’expérimenter à nouveau et pour la première fois hors d’Italie.

Programmation, coordination, mise en espace : Catherine Geel assistée d’Émilie Hammen
Commissariat : Francesca Balena - Arista
Signalétique et cartels : Éric & Marie
Production : Centro Studi Poltronova, 2007, villa Noailles 2008
Villa Noailles, 4 juillet - 21 septembre 2008
Centre d’Art, Hyères

Superarchitettura 66 Reloaded

programmation / coordination / mise en espace

On The Shelves – Hella Jongerius Exposition

La rétrospective montre les douze années d’activités de la designer qui lui permettent d’accéder à des projets industriels. Sur des étagères de 3m de hauteur, les objets ne sont pas exposés comme des œuvres, mais plutôt archivés. On the shelves est l’expression consacrée pour les marques de la grande distribution mondiale qui achètent, à bas prix, dans d’immenses entrepôts en Chine, des modèles basiques d’objets électroménagers sur lesquels ils viendront apposer leur logo. Deux installations réalisées pour l’exposition posent la question de la copie et proposent la méthode employée par la designer pour « récupérer » les formes d’autres, puis pour copier ses propres œuvres.

Commissariat : Catherine Geel
Scénographie : Hella JongeriusLab
JongeriusLab : Arian Brekveld, Iris Toonen, Edith van Berkel, Olga Korstanje
Signalétique et cartels : Frédéric Teschner
Production : villa Noailles (Centre d’art, Hyères, France), 2004

Images © Olivier Amsallem

On The Shelves – Hella Jongerius

co-création / programmation / commissariat général

Being There — Exposition

Pour être là…being there, le Jerszy Seymour Design Workshop a quitté Berlin en van, chargé des éléments nécessaires à l’atelier : outils, archives et réflexions. Les membres du Workshop créent des situations de vies à partir des matériaux locaux et disponibles et Jerzsy Seymour laboure le champ du design de produits et d’expérimentations : ses projets relient la notion d’amateur à des situations spécifiques qui visent chaque fois à disloquer les idées de savoir-faire spécifique, de perfection, d’inatteignable. Comme dans ses projets industriels où le designer commence à parler de la possibilité de l’«amatorat », et de la manière dont les structures à organiser peuvent déplacer les clivages traditionnels.

Commissariat : Catherine Geel assistée de Marie Lejault
Scénographie : Jerszy Seymour Design Workshop
Signalétique : Jérémy Schorderet
Membres du JSDW : Jerszy Seymour, Tanja Seiner, Clémence Seilles, Travis Broussard, Dominik Hehl, Erasmus Scherjon, Jolina Treblau.
Régie des expositions : Frédéric Landini
Coordination de l’exposition et transports des œuvres : Juliette Ruggieri
Prêts : Vitra, Seb, MAK-Vienne, Magis, JSDW
Blog Design Parade : Marie Lejault, Émilie Hammen
Production : villa Noailles (Centre d’Art, Hyères), 2009
Photos © Jerszy Seymour Design Workshop.

Being There. Jerszy Seymour Design Workshop

programmation / commissariat

Designing Critical Design — Exposition

Chaque année le festival demande ou co-produit, avec des designers ou une galerie, une installation de leur travail, un dispositif traitant de vues prospectives ou critiques sur le design. Pour cette édition, à l’instigation de Z33 (Hasselt) les 4 designers proposent chacun un ensemble de pièces issues de leur parcours ou produites pour l’exposition. C’est la juxtaposition de trois démarches très différentes qui fait sens.

Programmation : Catherine Geel
Commissariat : Jean Boelen
Production : Z33
Scénographie : Studio Makkink & Bey, Rotterdam ;
Dunne & Raby, Londres ; Martí Guixé, Barcelone
Signalétique et cartels : Frédéric Teschner Studio
Villa Noailles,  7 juillet – 23 septembre 2007

Designing Critical Design. Dunne & Raby, Jurgen Bey, Martí Guixè

programmation